Si ma motivation baisse encore ne serait-ce que d'un poil, j'ai bien peur de finir par oublier de respirer. Il parait que c'est plus ou moins un réflexe, mais je me méfie. Évidemment, je ne sais pas du tout à quoi c'est dû. Probablement le temps de merde actuel.

Message personnel : Ra, si tu existe, je te sodomise avec du verre pilé.