Il y a une certaine volupté dans le fait de placer correctement ses jambes, de tenir sa queue comme il se doit et de préparer son coup pendant quelques bonnes dizaines de secondes de concentration pour voir la boule ciblée (une rouge, c'était du snooker) rater le trou choisi, parfois de quelques cinq bon centimètres.

Peu importe de se vautrer comme un pignouf, c'est une satisfaction assez grande de savoir qu'on possède correctement la technique.