Il ne faudrait pas essayer d'installer un OpenBSD sur son portable à 19h, quand la fatigue de la journée nous empêche de nous rendre compte à temps que ce gros porc a décidé d'occuper tout le disque. Oui, y compris là où il se trouvait des données auparavant, genre tout mon système debian, HOME compris.

Une réinstallation musclée plus tard et quelques bidouilles avec initrd plus loin, me voilà maintenant avec un système où presque tout est chiffré, à part /boot pour aller chercher l'initrd.

Si vous n'avez rien compris à cette entrée de blog, c'est pas forcément mauvais signe.