Pour nymbaron, le format des packets que s'échangent le client et le serveur est plutôt immonde (de l'aveu même du concepteur des specs). Il n'y a aucune possibilité d'extension du format sans casser la compatibilité. L'utilisation d'une représentation ascii, que l'on peut générer et parser facilement, des structures "complexes" comme les listes et les dictionnaires, bref, un langage de serialization comme le fait yaml (penser au module pickle en python), pourrait sauver le monde.

Pourrait, parce que yaml est suffisamment souple pour permettre plusieurs représentations valides d'une même structure de données. Donc il faut faire un choix. Si le choix est laissé au client, il y a possibilité de segmentation des utilisateurs en fonction de la représentation qu'ils choisissent, et c'est mauvais puisqu'après tout le but du logiciel est tout de même de "produire" de l'anonymat. Donc le choix doit se faire dans les specs, en permettant uniquement un sous-ensemble suffisamment contraint de yaml pour que chaque structure n'admette qu'une seule représentation. Étant donné la complexité de rédaction des specs que cela implique et la probable pénibilité pour écrire un générateur/parser de cette version castrée de yaml, l'intérêt de changer devient beaucoup moins clair. Mais ce n'est pas encore exclu...