Si vous manquiez de raison de boycotter LDLC, en voici une.