Après KPN, après AOL, après le greylisting, c'est au tour de la SNCF de faire une montée fulgurante dans mon estime pour avoir modifié son site de telle sorte que je n'arrive plus à acheter un billet de train en ligne. Tout va bien jusqu'à l'étape "confirmation" où il manque le bouton de... confirmation. L'interface analogique aussi appelé "guichetier" s'en sort mieux, mais il faut perdre une heure pour se rendre à la gare.