Une lecture intéressante qui démonte le newspeak zombi marketoïde. Dédicacé à tous mes amis qui travaillent dans un milieu "corporate".