Lorsqu'il n'y a qu'une seule liste candidate à laquelle on ne peut ni rayer ni ajouter un nom, je suggère de renommer l'«appel à voter» en «appel à bourrer les urnes» et rendre cette nomenclature obligatoire.