Jamais en peine de nous prouver qu'il est plus con qu'on ne le croyait déjà, Thierry Breton nous dit que dans l'affaire Mittal-Arcelor les actionnaires «agiront en leur âme et conscience». J'en viens à croire que le b-a-ba du métier d'homme politique c'est de ne pas réfléchir avant de parler.