Récemment je me demandais comment une telle aberration pouvait perdurer dans le domaine des téléphones mobiles. Je veux parler des comptes à crédit rechargeable et expirable. Si on ne veut pas que ça expire, pas de problème, on recharge plus. Comme ça le jour où ça expire, on perd plus d'argent. Ou alors on se sent obligé d'utiliser le forfait pour pas le perdre. Fuite vers l'avant ou consommation forcée, c'est vous qui choisissez. Je pensais que ça serait le rôle des associations de consommateurs de se pencher sur la chose, de constater que c'est inique et de réussir à les faire rendre illégaux. Apparemment en Grande-Bretagne c'est déjà fait, sous la pression d'un opérateur qui a proposé des offres à crédit non expirable, le reste des opérateurs a dû s'aligner. Pas besoin d'interdire la pratique commerciale en fait, il peut arriver que par accident la concurrence soit vraiment bénéfique au consommateur.

Tout ceci pour dire qu'à partir du 28 septembre, mon numéro de portable mobicarte Orange aura expiré, et dans la semaine qui vient je devrais recevoir un numéro chez l'opérateur NRJ Mobile où le crédit n'expire pas.