Je pensais qu'après avoir déposé le tapuscrit de thèse au service adéquat de l'université et, plus important, l'avoir envoyé aux rapporteurs, je pouvais souffler un peu. « On » m'a depuis informé qu'il s'agit là d'une grossière erreur.