Lundi dernier j'étais à une exposition organisée par mes voisins. J'ai pu vérifier qu'il s'agit de gens charmants; l'exposition n'était pas réservée aux habitants de l'immeuble et quand j'ai indiqué que j'habite trois étages plus haut, ils m'ont poliment demandé s'ils ne faisaient pas trop de bruit les dimanches matins (la réponse est non).

La personne qui nous a accueilli à l'entrée nous a guidés vers une maquette reproduisant une scène de vie qui se serait déroulée à plusieurs reprises, il y a quelques milliers d'années dans le désert. Tous les éléments de la maquette (ou presque) étaient chargés assez lourgement de symboles qu'il a détaillés avec précision et conviction. Il nous a expliqué l'histoire que raconte cette maquette pendant près d'une demi-heure. La symbolique de chacune des pièces de l'ouvrage, la signification d'une pièce du bâtiment en bois, argent, or, tout cela se trouvait minutieusement rapporté dans un livre. C'est pour cela qu'on sait que c'est vrai. D'ailleurs un livre un peu plus récent vient compléter et affiner le sens donné à la maquette, même si tout le monde n'adhère pas à ce nouveau point de vue.

Bref. Mes voisins, c'est l'« assemblée de dieu » (évangélique) qui se situe au rez-de-chaussée de mon immeuble, l'exposition est une « expo bible » et la scène c'était l'organisation de la vie commune d'un campement juif autour du temple portatif de l'ancien testament (mot-clef: tabernacle).

Nous n'avons que survolé le reste de l'expo qui contenait aussi une autre maquette (de l'arche de Noé) ainsi qu'une belle collection de bibles d'âges divers et traduites en pas mal de langues (il y avait même, car il convient de s'adapter au client, une bible en BD).

C'était une expérience intéressante, je suis toujours curieux de ce que les cultes et sectes diverses prétendent nous apporter, sans parler des méthodes d'approche et de recrutement déployées (j'ai reçu une bible gratuite, une invitation au concert de clôture d'hier « pour avoir la parole du seigneur en chant » et une enveloppe réponse me permettant de demander plus d'informations, d'obtenir une cassette vidéo résumant la parole des évangiles, ou enfin demander qu'on me contacte voire qu'on prie pour moi).

Ce n'est que lors du commentaire accompagnant la maquette de l'arche de Noé (« il devait être très persévérant, ses voisins se sont moqués de lui pendant 120 ans »; « À cette époque il ne pleuvait pas, c'est l'humidité ambiante qui assurait la pousse des plantes donc on l'a pris pour un fou lorsqu'il a annoncé un déluge ») que j'ai commencé à me sentir bizarre et vouloir rentrer car, vous l'aurez remarqué, tout était énoncé avec des temps de l'indicatif.