Dans cet article du Monde.fr, on s'interroge sur la réalité de l'antisarkozysme:

Hormis celles de l'UMP, les listes qui concouraient avaient comme point commun l'opposition au chef de l'État. Or, le parti présidentiel arrive largement en tête, ce qui ne s'était pas produit depuis 1979.

Plus haut, on apprend que la liste UMP a obtenu 27,87% des voix. Ce qui signifie, si les autres listes sont antisarkozystes, que 72,13% des voix se sont exprimées contre Sarkozy. Donc, soit l'antisarkozysme est bien réel, soit le point commun avancé n'en est pas un, mais un peu de cohérence et d'arithmétique, ça ne ferait pas de mal.