Avec Blue Mars, j'ai maintenant fini de lire la trilogie martienne de Kim Stanley Robinson. J'avais beaucoup accroché aux deux premiers tomes, mais j'ai été pris d'une certaine lassitude sur le dernier... On y croit moins, et depuis le temps qu'on les cotoie on a l'impression que l'intérêt scénaristique des personnages est épuisé, et que les nouveaux venus ne sont pas assez exploités. Mais dans l'ensemble, je ne regrette pas d'avoir lu cette trilogie.