Avec l'épisode n°365 débute la deuxième année de mon comics, Ysopet Enrichi Picturalement.

Peut-être le moment de faire un premier bilan. Pour répondre à une première question qu'on m'a déjà posée ici ou là, je n'ai pas de statistiques précises sur la fréquentation du site. J'ai des informations brutes (des hits) mais il faudrait les faire mouliner par un outil de statistiques web et j'ai la flemme de faire une évaluation des 42 outils existants pour en choisir un. Si vous avez une suggestion brillante qui ne demande pas de vendre son âme à un prestataire qui ferait l'analyse pour moi, ou d'installer un cgi sur ma machine, je pourrais y songer. Je vous lâche quand même cette statistique brute : environ 640 hits par jour en moyenne depuis juillet 2010, mais avec la page de vignettes qui explose le compteur vous en concluez ce que vous voulez.

Autre remarque, la possibilité, ou plutôt l'impossibilité, de faire des commentaires. Je ne suis pas farouchement opposé à l'idée de permettre des commentaires sur les entrées du comics, mais je ne considère pas qu'il s'agit là d'une fonctionnalité indispensable à ajouter à tout prix. Le but initial du comics est la possibilité de me faire plaisir à publier des conneries en vous permettant de les lire. Avec le « Web 2.0 » où chacun peut commenter ad nauseam les inepties de tous les autres, on aurait tendance à exiger une systématique symétrie dans le transfert d'information, et « bien sûr » qu'il faudrait permettre les commentaires. Une solution qui me demanderait le moins de tracasseries techniques serait de pouvoir utiliser le mécanisme de commentaires de ce blog, sans pour autant polluer le flux des articles « normaux » par des articles pour chaque comics publié. Si vous avez une certaine expertise ikiwiki, j'écoute vos suggestions.

Ces considérations techniques mises à part, quelques mots sur le contenu et la mise en ligne. Après un départ en fanfare avec jusqu'à 20 épisodes d'avance réalisés, nous traversons en ce moment une phase plus tendue avec parfois un épisode réalisé le jour même pour le lendemain. Il est difficile de s'astreindre à prendre au moins une photo à commenter pour chaque batch de 20 photos stocha-sélectionnées parmi les photos libres récentes sur flickr, et ceci pour principalement deux raisons :

  • les utilisateurs uploadent leurs photos en masse, du genre « J'ai pris 4 Go de photos floues de ma fille en train de faire de la balançoire, ça serait trop dommage de tout perdre si ma carte mémoire tombe en rade ». Le manque de variété nuit à la création des comics.
  • corollaire, les utilisateurs prennent en photo des trucs inintéressants. C'est difficile d'imaginer à quel point c'est vrai, et on ne peut faire qu'un nombre assez limité de comics intéressants sur le thème de la banalité.

Moments difficiles dans la vie de YEP, les déplacements professionnels (typiquement, les conférences) où il est de bon ton d'avoir prévu un peu de marge dans les épisodes pour ne pas flipper dans l'avion de retour parce qu'on n'a pas de connexion pour en faire un nouveau. Dans le même genre, les vacances (si si, ça arrive).

Dans l'ensemble, écrire ces épisodes reste plus amusant que contraignant, et donc on se retrouve pour le bilan des deux ans si tout va bien. En attendant, bonne lecture.