Cette semaine, j'ai découvert les registres de texte dans Emacs. Auparavant quand je devais remplacer du texte dans plusieurs fichiers (et que cela ne se prêtait pas à automatiser sans passer par un éditeur), je les ouvrais les uns après les autres dans un client emacs et je remplaçais le texte avec du copier/coller (kill & yank dans le jargon emacs). Tout va bien quand il n'y a à remplacer que A par B, mais s'il faut aussi remplacer C par D, je me retrouvais à naviguer dans le kill ring pour insérer ce qu'il faut où il faut, ce qui prend du temps (supposons que le problème ne se résoud pas à un simple Search/Replace et qu'il faille remplacer A et variantes par B, de même pour C).

Plus besoin de cycler à travers des entrées inutiles du kill ring avec les registres: on donne un nom (une lettre ou un chiffre) au texte qu'il sera utile de coller à répétition, et le tour est joué. Après autant d'années à utiliser Emacs comme mon éditeur principal, je suis surpris de découvrir une fonction aussi basique et qui m'aurait fait gagner tellement de temps...