L'année 2016 est une année électorale aux USA. Il m'arrive parfois de me faire la réflexion qu'il est bien dommage de ne pas avoir le droit de participer à cette activité très symbolique de la démocratie dans le pays dans lequel je vis: le vote.

Des millions de citoyens américains vont décider du prochain président, et même si la fonction a moins d'influence qu'on a tendance à lui attribuer (en particulier quand il s'agit de « réparer l'économie »), il reste que le résultat aura probablement un impact sur ma vie. Ne pas avoir d'influence sur ce choix, c'est rageant.

Mais... est-ce que je n'ai vraiment aucune influence? En tant que legal permanent resident, j'ai le droit de contribuer financièrement aux campagnes politiques des candidats. Et si on se permet un certain nombre d'hypothèses simplificatrices, notamment:

  • que le candidat qui dépense le plus est très probablement élu;
  • que l'influence du vote, quantité abstraite que je ne définirais pas, est égale pour tout vote dans le pays;

et si on regarde les chiffres des élections récentes:

  • $5.3 milliards dépensés en 2008,
  • 129 millions de votes exprimés lors des élections 2012, parmi 241 millions de votants potentiels,

on se dit que je n'ai pas besoin de contribuer beaucoup pour exercer plus d'influence sur les élections qu'un citoyen américain votant mais n'ayant pas les moyens de contribuer financièrement. Quelques dizaines de dollars suffisent (environ $42, en fait).

Posted 2016-04-06 21:10 Tags:

J'écoute un bon nombre de podcasts (avec l'application Podcast & Radio Addict sur Android) et je suis parfois confronté à un problème avec certains d'entre eux, à savoir qu'un épisode que je souhaite écouter n'est plus présent dans le flux rss ou atom publié par l'auteur (car l'épisode est trop vieux et le flux ne contient que les n derniers épisodes). Ou alors l'auteur décide d'héberger ses fichiers audio chez un provider cloud où le téléchargement est buggé et nécessite de passer par un navigateur.

Dans ces cas là, je me débrouille pour télécharger le fichier son. Une fois arrivé sur mon desktop, il reste à le rendre accessible à mon lecteur de podcasts android.

J'ai donc créé un blog ikiwiki dans ce seul but, dont le flux contient une collection disparate de podcasts que je n'ai pas pu lire par ailleurs.

La documentation est un peu spartiate, et ne mentione pas un gotcha important: le fichier audio doit impérativement faire parti du "blog" lui-même. Il n'est pas possible de publier un flux podcast squelette qui lierait vers des fichiers media hébergés ailleurs. La raison technique est simple: pour publier une enclosure, ikiwiki a besoin de lire le fichier pour déterminer son type MIME et sa taille, deux attributs du tag <enclosure>.

J'écris chaque entrée du blog avec au minimum un lien vers le podcast d'où j'ai trouvé le fichier audio, et j'ajoute une ligne telle que:

[[!meta  enclosure="blabla.mp3"]]

pour inclure le fichier audio lui-même.

Posted 2016-01-28 21:43 Tags:

Je me suis récemment laissé tenter par une smartcard Yubikey 4 que j'utilise pour stocker ma clef PGP et m'authentifier en ssh (via le support ssh inclus dans gpg-agent). Ce qui marche surprenamment bien par ailleurs.

J'en ai profité pour créer une nouvelle clef au doux keyid de 0xE4DC2285. Si vous souhaitez m'envoyer des courriels chiffrés avec l'espoir que je les lise dans un temps raisonnable, utilisez cette nouvelle clef!

Posted 2016-01-24 22:14 Tags:

J'ai l'occasion de lire (et relire) un certain nombre d'histoires pour enfants, dont des contes. Je me suis récemment aperçu que le message contenu dans Le Loup et les Sept Chevreaux se prête à une interprétation moderne, que je vous livre ici.

Il est hautement improbable que vous lisiez ceci et ne connaissiez pas l'histoire du conte, mais en tout cas ça va spoiler.

La leçon que je tire du conte, c'est qu'une authentification 2-factors (voix douce et patte blanche) ne vaut rien lorsque le modèle sous-estime l'attaquant réel. Dans la famille chèvre, je ne sais pas qui s'imaginait que cela arrêterait un loup motivé, mais manifestement il n'avait pas pensé qu'il serait capable de bouffer de la craie pour parvenir à ses fins.

Sur la conclusion du conte, que dire? La couture est un sport de combat.

Posted 2016-01-10 21:48 Tags:

Pour apprendre à Charlotte la joie des jeux de plateaux, nous avons essayé de l'initier à Little Cooperation. Le jeu est constitué de:

  • quatres figurines d'animaux « de la banquise » (un lapin, un ours polaire, un pingouin et un renard/loup mais peu importe car Charlotte l'appelle "doggy"), et non pas 5 comme le mentionne le lien vers BBG,
  • trois plateaux en carton représentant une banquise en train de fondre, un pont de glace, et une banquise refuge contenant un igloo,
  • 6 piliers de glace,
  • un dé à six faces ayant trois résultats équiprobables: pont, igloo, ou glaçon.

Les quatres animaux sont initialement placés sur la banquise qui fond.

À son tour, le joueur lance le dé et effectue l'action dictée par le dé:

  • en cas de glaçon, on retire un pilier du pont. Si le pont n'a plus aucun pilier, le jeu est perdu.
  • en cas de pont, on déplace un animal de la banquise vers le pont (et on ne fait rien s'il n'y a personne sur la banquise).
  • en cas d'igloo, on déplace un animal du pont vers l'igloo, et on ne fait rien si le pont est vide. Si tous les animaux sont sur l'igloo, la partie est gagnée.

Vous remarquerez qu'il s'agit à peine d'un jeu, dans la mesure où le joueur n'a à effectuer que des choix cosmétiques (quel animal on déplace) qui n'ont aucune influence sur le résultat de la partie.

Pour le moment, Charlotte est plus amusée par les figurines, avec lesquelles elle joue sans se soucier du reste du matériel, que par le jeu lui-même. Cela dit, les figurines sont sympas.

La combinatoire du jeu étant basse, il est possible d'en faire une analyse exhaustive (simple mais efficace) qui me donne une proba de victoire d'environ 47%.

Posted 2015-07-29 00:08 Tags:

J'ai récemment résolu le problème n°323 du projet Euler. Je sais, certains diront que je traîne un peu, le problème étant publié depuis bientôt 5 ans. Je vous rassure, je n'ai pas passé 5 ans à plancher dessus :-)

J'avais en fait rapidement une idée en tête quand je m'y suis mis il y a quelques jours, et je l'ai tout aussi rapidement codée en Go, mais ma réponse ne passait pas. Après avoir revu mes formules (un bon exercice, soit dit en passant), j'ai commencé à suspecter mon code, que j'ai débuggé brutalement à coups de fmt.Println() (peu subtil, mais efficace). Et j'ai donc réalisé que j'étais à nouveau tombé dans le piège de l'API du paquet big dont la plupart des fonctions renvoient une valeur (un pointeur, pour être exact) et modifient leur argument. Une API hautement non intuitive (et qui conduit à mon avis à un style plutôt moche) pour qui a l'habitude d'utiliser GMP.

Pour ceux que ça intéresse, le problème n°367 me fait de l'œil en ce moment. Et puis bonne année 2015, tant qu'on y est.

Posted 2015-01-04 02:25 Tags:

Je ne suis désormais plus un développeur debian.

Posted 2014-12-03 01:26 Tags:

Ma liste de lectures dénote une certaine fixation récente avec la série The Dresden Files que j'ai découverte fin 2013. Depuis je n'ai presque lu que cela, et la publication n'a plus que quelques tomes d'avance sur moi.

Le premier tome n'est pas le plus excitant (comme expliqué sur la page wikipédia) mais la suite en vaut la peine. Vivement recommandé.

Posted 2014-03-02 19:48 Tags:

On va dire qu'il n'est pas encore trop tard pour vous souhaiter une bonnée année 2014.

Ma source principale d'actualités françaises étant Le Monde, je dois dire qu'à ce que je peux voir cette année commence super bien:

  • quenelle partout, réflexion nulle-part,
  • notre bon Président aurait une aventure, merci pour la réputation des Français à l'étranger,
  • manifs anti-IVG en France faisant échos à l'initiative espagnole.

Pour compenser, votre irrégulomadaire favori a récemment été mis à jour.

Posted 2014-01-19 14:04 Tags:

J'emprunte le titre de ce billet à un ouvrage zététique (que par ailleurs je n'ai pas lu) car je trouve qu'il illustre assez bien le sujet du jour, à savoir les podcasts et blogs que je suis depuis peu et ayant globalement pour thème commun le scepticisme (et tous sont en anglais).

On commence par Skeptoid, podcast hebdomadaire présenté par Brian Dunning d'une durée variable (autour de 15 min) et traitant chaque fois d'un sujet précis (tel que l'homéopathie, une théorie du complot du 11 septembre ou encore une histoire de château hanté aux Royaume-Uni pour en citer quelques-uns) avec une approche critique et investigatrice. Sur le même site, un blog fédère des articles de sceptiques (et j'ai commencé à le suivre aussi).

Toujours hebdomadaire, le Skeptics Guide to the Universe est un talk-show (je sais, le terme est pour le moins étrange pour un podcast audio uniquement) d'un peu plus d'une heure traitant de l'actualité scientifique (et pseudo-scientifique). Le ton est plutôt détendu, et pour ce que j'en ai vu le thème médical est souvent à l'honneur (ce qui n'est pas si étonnant car la médecine est une victime majeure des pseudo-sciences).

Steven Novella, l'un des participants au Skeptics Guide, a son propre blog, Neurologica. J'y trouve certaines redites avec le Skeptics Guide, mais le format écrit permet plus de profondeur. Il écrit aussi dans Science-Based Medecine parmi d'autres auteurs.

Je suis ces podcasts et blogs pour me tenir au courant de l'actualité sceptique/scientifique et des attaques dont elle est l'objet. Mais de façon intéressante, ce que j'ai lu ou entendu m'a aussi fait remettre en cause certaines notions qui paraissaient évidentes. Par exemple:

  • l'idée selon laquelle l'agriculture bio est fatalement « meilleure » que l'agriculture dite traditionnelle. Il semblerait que la science ne confirme pas cette croyance dont l'attrait réside essentiellement dans le sophisme « naturel > synthétique ».
  • l'injonction de « consommer local » à tout prix, alors que le gaspillage lié au transport peut s'avérer moindre que celui qui résulte de la culture locale de plantes non adaptées.
  • l'hostilité aux OGM, auxquels on préfèrera la sélection des plantes par les méthodes antérieures (que l'on fantasme plus « naturelles » mais qui seraient aux OGM ce que le tromblon est au scalpel).

De podcasts en blogs, j'en suis venu à découvrir puis adhérer au Committee for Skeptical Inquiry et m'abonner à leur magazine, Skeptical Inquirer. J'ai d'ailleurs l'impression, peut-être à tort, que le mouvement sceptique est plus fort, plus visible, aux États-Unis qu'en France. Cela ne serait d'ailleurs pas forcément une bonne nouvelle mais une réaction aux attaques plus nombreuses dont la science fait l'objet par ici (enseignement du créationnisme par exemple).

Posted 2013-03-27 01:23 Tags:

This blog is powered by ikiwiki.