Pour des raisons d'indisponibilité temporaire, je me suis retrouvé acheter une certaine quantité, disons x grammes de thé darjeeling d'une marque bien connue mais fadasse. D'autre part, j'ai aussi une autre quantité, disons y grammes de thé darjeeling de meilleure qualité. Pour ne pas perdre tout mon lectorat, je précise que x comme y sont des noms arbitraires, ils n'ont pas de signification particulière.

Bref, c'est là que le dilemme commence. Est-ce que je dois boire le thé meilleur puis le thé moins bon, ou dans l'autre sens, voire interlacer les sessions de dégustation de thé bon et de thé moins bon ? Plus important, est-ce que je dois mélanger les deux thés dans le but d'améliorer l'expérience du thé moins bon, quitte à ne pas profiter du bon thé au mieux ? Et si je mélange, dans quelle proportion ?

Ou en résumé : comment maximiser le plaisir du buvage de ces deux thés. Ah, quelle dure vie que celle de l'amateur de thé.

Assez déconné, il va bien falloir en venir à bout de ce thé moisi. Si vous êtes sages, je vous ferai le coup du Dilemme de l'amateur de foie gras végétarien, quoiqu'il s'agirait plus d'un rôle de composition.