Grâce à Jean-Yves j'ai compris l'intérêt de protéger mes précieux fluides corporels de la menace communiste. J'ai aussi compris la référence à CRM114 dans le logiciel du même nom (un filtre à spam bien nommé dont l'auteur apprécie le film dont nous parlons). J'ai même appris que Mandrake ne désigne pas seulement la distribution linux la plus ridicule de l'histoire de l'informatique mais peut aussi être le nom d'un officier militaire en second.

Donc voilà, j'ai vu Dr. Folamour et j'ai beaucoup aimé. Une œuvre majeure qui manquait à ma culture cinématographique; c'est maintenant réparé.