Je pense que tout est dit. Différents MX entrants avec différentes politiques de greylisting, avec des durées d'attente différentes, ça pète l'instantanéïté de l'email. Mais surtout, ça la pète de façon non déterministe pour l'utilisateur, puisqu'une fois qu'un mail est délivré correctement, souvent on ne whiteliste que le triplet (donc si on veut joindre un utilisateur différent sur le même système c'est DNC, ou si on utilise des machines différentes pour envoyer du mail). En plus les triplets sont oubliés tous les mois environ.

Bref, c'est complètement moisi, et ça demande pas mal de soin dans la configuration du système. Quand l'admin de mail moyen aura compris ça, les spammeurs auront déjà rendu cette protection obsolète.

Bref. GREYLISTING MUST DIE. On notera qu'au début l'idée me semblait séduisante. Depuis, une proportion non négligeable de mails que j'envoie se font greylister la gueule, et j'ai pas mal changé d'avis.