La liste des standards régissant le courrier électronique est tenue informellement par l'imc. Ce n'est pas forcément une lecture digne de la table de chevet de tout un chacun, il n'y est vraisemblablement pas question de passions épiques qui feront trembler d'émoi les lecteurs les plus sensibles, mais il s'agit néanmoins d'une lecture intéressante. Pour certaines personnes. Pour d'autres personnes, par exemple celles qui écrivent des logiciels qui traitent du mail, c'est plutôt incontournable.

Dans l'informatique de grand papa, il n'y avait pas d'accents. Pour des raisons de simplicité, de fainéantise, ou à cause de la mainmise militaire américaine sur le sujet, pas d'accents. Puis un jour les Fromages-Qui-Puent ont voulu jouer aussi, accompagnés d'une grande partie du monde libre et on a voulu des accents. Il a fallu chercher des solutions pour ajouter le support de ces caractères bizarres, ces caractères qui font chier le monde et qui n'intéressent que des pays du tiers-monde. En gros, ces solutions ressemblent toujours à du bricolage, pas très élégant, mais au moins un a des solutions.

Ces solutions, dans le domaine du mail, c'est les RFC qui parlent de MIME (Multipurpose Internet Mail Extensions) et plus particulièrement celles qui parlent d'internationalisation et de support de jeux de caractères différents de l'ascii. J'ai vérifié, celles qui nous intéressent n'ont pas bougé depuis presque dix ans. Dix putains d'années et on se coltinent encore des logiciels qui nous produisent ceci, à savoir du bon vieux quoted printable dans le texte. Hé oh. On a des accents les gars. Get over with it.