Quand un littéraire parle de science pour illustrer son propos, c'est souvent une occasion grandiose de dire une connerie. Dans la préface à Œuvres complètes, tome I d'Ivan Illich, Jean Robert et Valentine Borremans nous parlent de limite :

En calcul infinitésimal, la limite du rapport entre deux variables d'une fonction, lorsque la variable indépendante tend vers zéro, est une grandeur dont ce rapport se rapproche indéfiniment sans jamais l'atteindre exactement, et surtout sans jamais la dépasser.

Dans la famille « limite en zéro » je demande x * sin(1/x).