Cela fait environ une semaine que je suis arrivé en région parisienne pour occuper intelligemment la fin de mon financement de thèse, en faisant un postdoc chez ALGO. Pour ceux qui se languiraient de moi dans la région, je rappelle que mon appartement de 21m2 est quasiment collé à la station de RER C « Issy » et qu'en 10mn je suis à la station « Mairie d'Issy » du métro 12. Au passage en quittant Nancy j'ai perdu un tiers de superficie tout en payant 10% de loyer en plus (soit une augmentation du prix surfacique de 65%, joli réconfort quand je me cogne dans mes meubles de me dire qu'ils occupent un espace notablement plus précieux qu'avant). Maintenant que la deadline des candidatures INRIA est passée, je suis d'autant plus enclin à m'absenter de mon luxueux domicile pour essayer de profiter des hypothétiques avantages qu'il y aurait à vivre en région parisienne (d'autant plus que je n'ai toujours pas de connexion internet).

Je signale au passage à ceux qui se sont dit « Chouette, un nouvel appart à squatter quand je passe sur Paris » que l'exiguïté de mon logement nous pousserait à un certain niveau de promiscuité, pensez-y.

Question fétiche que l'on me pose, pour combien de temps je reste ici. Je n'en sais rien. Au moins jusque fin août, et ensuite c'est reparti pour un an de plus sauf réussite à l'un des concours que je passe (sachant que pour certains, je n'ai pas encore décidé si je les passais). C'est du flou artistique total donc.

Le grand laissé pour compte (ou pas) de l'opération est mon chat Lucifer qui est donc hébergé jusqu'à nouvel ordre chez mes parents.