Hier on s'est fait la Pinakothek der Moderne, aujourd'hui la Alte Pinakothek. Que dire, sinon que j'ai vu une dizaine d'annonciation à Marie, de "pleurs de la mort de Jésus" et de naissance de Jésus (chacun). Au fait, hier c'était ma fête, et j'ai vu une peinture de Rubens mettant en scène le martyr de Saint Laurent.

Je poursuis ma quête photographique tendant à montrer que Munich est une ville hyper-sexualisée. Sinon je me suis refait des glaces de gros porc et des Apfelschorle, Johannisbeerschorle et Orangenschorle.