Ça serait bien que les gens essaient d'être un peu plus précis sur les termes qu'ils emploient, surtout quand ça touche à un domaine qu'ils ne connaissent pas.

Un exemple que je relève régulièrement ces derniers temps, c'est à propos d'anonymat. Fermer les yeux et ne pas s'occuper de savoir qui est à l'autre bout de la ligne, ce n'est pas de l'anonymat. Sur internet, l'anonymat ou quelque chose d'y approchant raisonnablement, c'est dur. Beaucoup plus dur que ce que l'internaute moyen a l'air de penser en tout cas. Les techniques actuellement employées demandent une bonne dose de cryptographie, et la complicité d'un certain nombre de serveurs de part le monde. L'anonymat que l'on peut espérer en tirer est variable et repose sur une analyse statistique du traffic ainsi que sur une certaine confiance dans le fait que tous les serveurs ne sont pas corrompus, voire complices. En plus si ça se trouve tous les logiciels sont backdoorés.

En passant, ça explique un peu la paranoïa chronique qui compose ma personnalité raffinée. Mais revenons au coeur du problème: quand on ne sait pas, au minimum il faut être prudent. On doit sentir les guillemets orales.

Ce qui m'amène à un autre point: pour autant que je sache, le "oo" dans flooding se prononce comme le "o" de "bonne" plutôt que comme le "ou" de "pourri". Même remarque pour flood et blood. Merci pour mes oreilles.