Ce week-end j'ai ramené mon chat chez mes parents. Ça n'a l'air de rien mais c'est une avancée diplomatique énorme. Lucifer en a profité pour s'essayer sur le toît.

Lundi et mardi j'étais à Lyon pour assister à Arinews. Les exposés étaient intéressants — non non, je ne fayotte pas en disant ça — et j'en ai profité pour voir Marine.

Sur le front des lectures, j'ai terminé Farenheit 451 ce qui met un terme à ma relecture de ma trilogie de la parano:

  • Le meilleur des mondes (Aldous Huxley)
  • 1984 (Eric Blair aka George Orwell)
  • Farenheit 451 (Ray Bradbury)

Dans la foulée et parce que j'avais le temps dans le train ma trilogie s'est enrichie de Animal Farm (George Orwell) dans lequel on retrouve un peu du matériel qui fait 1984. Lecture que je conseille. Je me suis aussi rendu compte avec une certaine surprise que j'avais la nostalgie des voyages en train. Je devrais prendre le train plus souvent, quand on a réussi à en éliminer les éléments parasites (les voyageurs) on dispose d'une ambiance relativement propice à la réflexion.