Un spectre hante l'Europe : le spectre des nano-ondes.

Après les nano-particules utilisées à notre insu dans les cosmétiques et l'alimentation, après les composants électroniques à l'échelle nanométrique qui intéressent beaucoup les militaires et ont un potentiel énorme dans le flicage de l'être humain (voir par exemple les RFID), je voudrais attirer votre attention sur la dernière trouvaille de chercheurs qui ne respectent manifestement pas le principe de précaution le plus élémentaire : les nano-ondes.

Que sont les nano-ondes, me demanderez-vous ? Il s'agit tout simplement d'ondes électro-magnétiques (comme le Wifi ou les ondes du téléphone portable) dont la longueur d'onde est typiquement de l'ordre de quelques centaines de nanomètres. Des études indépendantes ont fait un constat alarmant :

  • nous sommes tous concernés par une exposition involontaire aux nano-ondes, que ce soit sur notre lieu de travail, dans les lieux publics, et parfois jusque dans notre maison.
  • il est possible de se procurer des émetteurs de nano-ondes en vente libre!
  • la plage la plus usitée (de 400 nm à 700 nm) est aussi celle qui a le plus d'effet sur un être humain!

Il est temps qu'un contrôle citoyen s'exerce pour imposer un moratoire sur le développement des nano-ondes en attendant que leurs effets à long terme sur la santé et l'environnement soient mieux connus.

Informez vos proches du danger des nano-ondes en insistant sur le fait qu'elles sont tout autour de nous!